SEMIS: Méthode SCTX

Tomo Croqueuse Document préparé, sur la base des messages du forum, par Papo4334
Tomo Croqueuse Discussions sur ce document "Ce sujet" sur le forum


préambule

Cette méthode a été présentée pour la première fois sur le forum Tomodori par Luigi55, en février 2008.
Voir :

Tomo Croqueuse Message du forum, sur ce sujet, par Luigi55 la méthode


Luigi avait baptisé cette méthode de semis le "système scottex". Ce nom étant celui d'une marque commerciale, il nous a paru sage d'éviter l'utilisation de ce nom sans autorisation des détenteurs des droits sur ce nom et marque. C'est la raison pour laquelle, la méthode est baptisée ici SCTX.

Nombre des photos qui illustrent cette page sont des photos de Luigi dans son message de février 2008.

Principe

Le principe de cette méthode consiste à faire germer les graines non pas dans du terreau (barquette ou plaque alvéolée), mais sur une couche de papier absorbant humide, et à déplacer la graine dans le terreau dès que le germe apparaît.

matériel

  • un récipient à fond plat genre ravier, barquette, etc...
  • une ou deux feuille de papier absorbant blanc ou équivalent genre mouchoir en papier (sans aucun additif). Nota : éviter les papiers imprimés en couleur dont les encres peuvent contenir des substances néfastes à la germination.
  • une petite pince, genre pince à épiler

Un bon exemple de récipient par Craonne : le récipient

les étapes

  1. au fond du récipient, installer du papier absorbant (2 ou 3 épaisseurs)
  2. mouiller ce papier à saturation
  3. disposer délicatement les graines sur ce papier en les séparant l'une de l'autre de environ 1,5 à 2 cm dans tous les sens.
  4. fermer le récipient avec un couvercle transparent ou avec un film plastique étirable, afin que le papier reste bien mouillé en permanence, si besoin rajouter un peu d'eau
  5. placer le récipient à la chaleur idéale pour le type de graine (typiquement 22/24 °C pour les tomates, 25/26°C pour les aubergines 26 à 30°C pour les piments, selon les espèces).
  6. préparer les godets avec le terreau à semis selon la méthode classique, semis assez tassé, au centre de chaque godet, par exemple en appuyant avec le dos d'un crayon, faire une empreinte en creux de environ 5 millimètres de profondeur et autant de diamètre.
  7. surveiller quotidiennement les graines
  8. dès qu'un germe apparaît sur une graine et sans attendre qu'il devienne trop long (au maximum 2 ou 3 millimètres sinon le risque serait grand de casser ce germe lors de la manipulation qui va suivre), i) préparer un godet en l'humidifiant fortement, ii) déplacer délicatement la graine germée pour la poser dans le "creux" du godet, iii) recouvrir la graine avec du terreau très fin sans le tasser, iv) vaporiser abondamment la surface du godet v) ne pas oublier d'étiqueter le godet avec le nom ou code de la variété concernée et enfin, vi) placer le godet dans les conditions favorables à la première croissance (lumière, température, hygrométrie) comme si la graine avait germé dans le terreau.
  9. recommencer pour chaque graine germée.

variante

Afin de minimiser les risques de détruire le germe lors de sa manipulation (passage du papier absorbant au terreau) plusieurs adeptes de cette méthode (dont Linquat et Alain60) utilisent la variante suivante (en utilisant plusieurs couches de papier absorbant).

  • lors de la mise en place des graines sur le papier absorbant, chacune est placée au centre d'un carré d'environ 2 cm de côté
  • une fois la graine germée, le carré sur lequel repose la graine avec son germe est découpé ; ce n'est plus la graine germée seule qui est déplacée mais la "graine sur son canapé" qui est délicatement déposée sur le substrat de son godet.

la méthode en images

Avertissement A faire avec au moins une photo pour chaque étape


le récipient Le récipient

SCTX  Luigi 1 avec les graines en place sur le papier absorbant

SCTX  Luigi 2 après ferméture du récipient

lSCTX  Luigi 3 Préparer le "godet"

SCTX  Luigi 4 Y placer délicatement la graine germée

remarques sur la méthode

  • Certains jardiniers choisissent d'utiliser un récipient différent (petit) pour chaque variété de graine ; il suffit alors de bien marquer/étiqueter le récipient pour savoir quelle est la variété concernée.
  • D'autres préfèrent utiliser des récipients avec une plus grande surface pour semer simultanément plusieurs variétés et tenir sur une feuille de papier un plan représentant les emplacement des graines dans le récipient. Ainsi quand une graine germe, au moment de la déplacer dans le terreau d'un godet, avec le plan, en fonction de son emplacement sur le papier absorbant ils savent quelle est sa variété. Il va sans dire dans ce dernier cas qu'il convient de manipuler le récipient avec délicatesse pour éviter tout risque que les graines se mélangent.

avantages de la méthode

  • cette méthode est bien adaptée aux piments à germination capricieuses dont la durée de germination entre 2 graines sœurs peut varier du simple au triple. Les graines sont mise en godet au fur et à mesure de leur germination.
  • cette méthode économise les godets et le terreau : seuls les graines germées sont placées dans des godets -- c'est important si l'on a des graines avec un faible taux de germination.
  • cette méthode minimise la place nécessaire pour maintenir les graines en cours de germination à une température proche de l'idéal pour cette variété ; ensuite les godets peuvent être mis dans des conditions plus habituelles (au minimum, 19 à 20°C pour les tomates, 22 à 24°C pour les piments ou aubergines ; quelques degré de plus permettent une croissance plus rapide).
  • cette méthode permet de se passer de l'opération de repiquage.
  • cette méthode minimise les pertes de graines en raison d'un terreau trop sec ou trop mouillé
  • plusieurs jardiniers ont constaté avec cette méthode un net raccourcissement du délai et une amélioration du taux de germination.
  • le contrôle visuel de la germination est toujours un moment de plaisir intense pour nombre de jardiniers

inconvénients de la méthode

  • la manipulation des graines germées est particulièrement délicate et demande beaucoup de précautions pour ne pas risquer de casser le germe, lors du passage de la graine dans le godets ; il faut prévoir un peu de déchet lors de cette opération.
  • pendant les quelques jours suivant la mise des graines germées dans le terreau, il faut surveiller ces godets et éventuellement rajouter délicatement quelques millimètres de terreau fin puis brumiser si jamais on voyait apparaître la racine à la surface du terreau (cas rare mais possible).
  • si l'on gagne de la place "au chaud" (température de germination), on augmente la place nécessaire pour la période entre la germination et le repiquage dans la méthode classique.

retours d'expérience

Au minimum, des liens vers des messages du forum qui présentent cette méthode ; éventuellement des extraits de commentaires des pratiquants de la méthode.