Vers le site Tomodori.com Vers la page du jour Ephéméride Le moteur de recherche à tomates Le Wiki de Tomodori Galerie photos

De l'usage du fumier


Cet espace est dédié à vos techniques et méthodes de jardinage, vos trucs, vos astuces ...

Avatar de l’utilisateur

Tomo Tomo
Tomo Tomo

Auteur du sujet

Messages: 81

Inscription: 08/07/2017

Localisation: Montpellier

Sexe: Masculin

Message Mar 18 Juil 2017 14:17

De l'usage du fumier

Bonjour,
J'espère être au bon endroit sinon ne pas hésiter à déplacer :)
Je débute dans la culture du potager. J'ai bien compris que le fumier est mon allié et je compte donc en faire usage à l'avenir.
J'ai cru comprendre que le fumier ne doit pas être utilisé "frais" au potager. J'ai lu de le faire sécher un an avant. Est-ce vrai ?
Dans l'optique de l'utiliser pour mes tomates de 2018, que je planterai en mai, il serait donc déjà trop tard pour du fumier d'aujourd'hui ou c'est acceptable?
Avatar de l’utilisateur

Tomo VIP
Tomo VIP

Donateur
Donateur

Messages: 3878

Inscription: 09/04/2010

Localisation: coudekerque-branche et Loos

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Celle de Madame

Message Mar 18 Juil 2017 14:45

Re: De l'usage du fumier

Bonjour Sylvain34,

le problème du fumier est qu'il contient de la matière organique qui doit être dégradée avant d'être assimilable par les plantes, et selon son "producteur" une capacité à brûler les racines des plantes à proximité :wink:

Un fumier de cheval bien pailleux contient aussi de l'urine et cramera les radicelles aussi facilement qu'un fumier de volailles, d'où l'intérêt de le laisser, non pas "sécher" bien au contraire :shock: mais composter, se dégrader pour devenir un terreau. Maintenant il existe différentes écoles pour son usage, dont les doctrines vont de :
    - "faiblement" à "modérément" décomposé, à étaler à l'automne sans l'enfouir et laisser faire les petites bêtes du sol pour finir le travail, puis griffer au printemps pour enfouir ce qui reste,
    - bien composté pour tout usage immédiat d'amendement du sol lors des repiquages et semis,
    - jusqu'à très composté, mais alors à mes yeux ce n'est plus que de l'humus qui a perdu une grande partie de son intérêt :roll:

Donc non il n'est pas trop tard pour utiliser du fumier frais, il suffit de l'entreposer en tas durant la saison, l'étaler à l'automne en couche épaisse, lui laisser passer l'hiver et le travailler au printemps. Entretemps il aura été dégradé par les bestioles en ses composants essentiels assimilables et il suffira de griffer légèrement le sol pour pouvoir cultiver immédiatement.
L'urgent est fait, l'impossible est en cours... Pour les miracles, prévoir un délai :wink:

ma liste d'échanges 2017
mon suivi global 2018
Avatar de l’utilisateur

Tomo VIP
Tomo VIP

Messages: 5385

Inscription: 29/09/2013

Localisation: Lorraine

Sexe: Féminin

Ma tomate préférée: summer cider apricot

Message Mar 18 Juil 2017 16:33

Re: De l'usage du fumier

il y a des régions où on n'a pas le droit d'étaler du fumier "frais" en été, ou alors, selon les endroits...
à cause de la chaleur et des odeurs... (et ???)



à tester aussi... les vers de terre et leurs copains décomposent le fumier :OLA

par contre, les campagnols et rats des champs s'y cachent à loisir :danger
Florebo quocumque ferar
suivi 2017
suivi 2018
Avatar de l’utilisateur

Tomo VIP
Tomo VIP

Donateur
Donateur

Messages: 3878

Inscription: 09/04/2010

Localisation: coudekerque-branche et Loos

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Celle de Madame

Message Mar 18 Juil 2017 16:44

Re: De l'usage du fumier

D'où l'usage de ne pas le laisser en permanence, seulement quelques mois le temps qu'il s’intègre à la terre... Et que les vers de terre (entre autres) l'absorbent et l'assimilent :wink:
L'urgent est fait, l'impossible est en cours... Pour les miracles, prévoir un délai :wink:

ma liste d'échanges 2017
mon suivi global 2018
Avatar de l’utilisateur

Tomo Tomo
Tomo Tomo

Auteur du sujet

Messages: 81

Inscription: 08/07/2017

Localisation: Montpellier

Sexe: Masculin

Message Mar 18 Juil 2017 19:29

Re: De l'usage du fumier

Très intéressant! merci pour vos réponses.

Je devrais pouvoir m'en procurer pour pas cher, voire gratuitement (merci internet). A ce sujet, j'ai aussi trouvé des annonces pour du crottin de cheval. D'après ce que j'ai compris, la différence entre crottin et fumier vient de la paille contenue dans le fumier, qui rend le fumier plus bénéfique par son apport en azote. J'ai bien compris?

Quelle quantité dois-je prévoir (rapport quantité/surface - j'ai lu 1L/m2) ?

Une fois que je l'ai, je le stocke en tas (sur une parcelle inutilisée de mon jardin) et j'attends l'automne pour l'étaler sur ma parcelle de potager. D'ici là, faut-il le remuer ou juste le laisser tel quel?

Dernière question, rapport à l'odeur... on est en plaine saison chaude, j'ai des voisins... est-ce que si j'attends septembre (température moins élevées), c'est bon aussi ou je perdrai en efficacité?
Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Donateur
Donateur

Messages: 2737

Inscription: 24/08/2012

Localisation: murviel les beziers

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: orange russian 117

Message Mar 18 Juil 2017 20:26

Re: De l'usage du fumier

salut sylvain

moi je commence la semaine prochaine a aller chercher du crotin de cheval que j'etale sur les parcelles nues , je met une vingtaine de centimetres , puis au printemps je passe un coup de motoculteur .
il n'y a aucuns problemes d'odeur , la preuve etant que je suis mitoyen avec la gendarmerie et ces gens ne sont pas reputés pour etre tolerant
il faut etre fou pour payer du crotin avec tous les gens qui en donne sur le bon coin
autre chose importante , le fumier donne sa pleine mesure surtout la deuxieme saison
video de pluton debut aout 2017

https://youtu.be/T6Ln4TJ2Kig
Avatar de l’utilisateur

Tomo Tomo
Tomo Tomo

Auteur du sujet

Messages: 81

Inscription: 08/07/2017

Localisation: Montpellier

Sexe: Masculin

Message Mar 18 Juil 2017 20:35

Re: De l'usage du fumier

Salut Cow-boy
Toi c'est plutôt du crottin alors? c'est un choix ou parce que tu n'as pas mieux?
En effet, c'est sur le bon coin que je compte me fournir ;)

Bzo

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2162

Inscription: 14/10/2012

Localisation: 64

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Zuckertraube

Message Mar 18 Juil 2017 21:06

Re: De l'usage du fumier

On sent moins les odeurs quand il fait bien frais
et, normalement, les voisins ont les fenêtres fermées…
Si ils risquent de jouer aux raffinés orchitoclastes (= casses-couilles)
faire la livraison avant la pluie et/ou bâcher.

Le mieux c'est de décharger ou se faire livrer directement sur le lieu de stockage.
Ne pas attendre si on doit le déplacer ou le mettre en tas :
si il y a beaucoup d’ammoniaque ça peut être suffoquant.

Quand on manie du fumier de cheval il est très, très vivement conseillé
d'être à jour pour la vaccination tétanique.
Si possible faire un roulement de 3 ans pour le lieu de stockage,
à cause du bacille tétanique (surtout si le lieu est humide).

Attendre au moins la fin du coup de chauffe qui peut monter dans les 70°C
et qui détruit pas mal de graines et des pathogènes.
Attention : si un cheval est sous vermifuge le fumier risque de ne pas chauffer…
Préférer les litières de paille.

Certaines plantes supportent mieux le fumier récent.
Par exemple les courges.

A mon humble avis, c'est bien d'en recevoir en automne.
Ainsi on peut le laisser chauffer et l'aérer plusieurs fois.
Assez vite il perd toute odeur.
Avatar de l’utilisateur

Tomo VIP
Tomo VIP

Donateur
Donateur

Messages: 3878

Inscription: 09/04/2010

Localisation: coudekerque-branche et Loos

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Celle de Madame

Message Mer 19 Juil 2017 08:43

Re: De l'usage du fumier

Bzo me rappelait un détail : la plupart des chevaux sont vermifugés et la molécule se retrouve dans les urines et excréments, ce qui ne plaît pas aux lombrics :oops:
L'urgent est fait, l'impossible est en cours... Pour les miracles, prévoir un délai :wink:

ma liste d'échanges 2017
mon suivi global 2018
Avatar de l’utilisateur

Donateur
Donateur

Messages: 1555

Inscription: 04/03/2008

Localisation: Angoulême Charente 16000

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Prune noire

Message Mer 19 Juil 2017 11:50

Re: De l'usage du fumier

Bzo, tu m'enlèves les mots du clavier ! Mais c'est très important, c'est pour ça que je me permets de répéter.

Quand on manie du fumier de cheval il est très, très vivement conseillé
d'être à jour pour la vaccination tétanique.


Pour ceux que ça intéresse, je recommande la lecture d'un bouquin : Jardinages en région parisienne XVII° - XX° siècle ouvrage collectif Editions Créaphis, distribué par Le Seuil où, entre autres sujets très riches, on trouve une longue description de l'usage que faisaient les maraîchers parisiens ( ça fait bizarre ?) du fumier de cheval(moteur à crottin) particulièrement abondant avant l'arrivée des moteurs thermiques. :)
Carpe diem quam minimam credula postero.
Avatar de l’utilisateur

Les Facilos Tomo
Les Facilos Tomo

Animateur Forum
Animateur Forum

Messages: 10130

Inscription: 13/03/2008

Localisation: campagne gersoise

Sexe: Féminin

Ma tomate préférée: Captain Lucky

Message Mer 19 Juil 2017 16:47

Re: De l'usage du fumier

je suis très sensibilisée au problème de la vaccination et parmi elle, celle du tétanos... C'est pour cela que je me sens obligée d'intervenir dans votre discussion et de vous dire que :
Je ne suis pas d'accord avec vous messieurs en ce qui concerne la vaccination antitétanique.... encore une vaccination qui fait le jeu des labos... et que l'on entretient en faisant peur aux pauvres incrédules que nous sommes... la culture de la peur reste toujours un argument efficace pour alimenter les profits de quelques multinationales.

Le tétanos est provoqué par le bacille Clostridium Tetani, découvert en 1884 par Nicolaïer. Cette bactérie, répandue dans le sol et les matières fécales, est anaérobie (c’est-à-dire qu’elle ne peut se développer qu’en l’absence d’oxygène) et elle secrète une toxine qui se diffuse dans le corps par voie nerveuse..
je suis dans le milieu du cheval depuis 30 ans et j'ai été victime pendant 2 ans de grosses crises de tétanie et de spasmophilie suite à l'injection systématique d'un sérum antitétanique (protocole hospitalier) après une grave chute de cheval...là, on peut se poser la question du pourquoi ce sérum qui est censé normalement être préventif pour préparer l'organisme et qui est devenu d'un seul coup curatif :roll: :roll:
suite à cela, j'ai fait de nombreuses recherches sur cette vaccination avec l'aide du médecin qui m'a soignée à l'époque..... en fait,ce n'est pas un vaccin que l'on vous fait, mais une anatoxine qui apporte une protection durant quelques semaines et qui disparaît ensuite ; ce qui révèle son inefficacité sur le temps...
"Le manque d'efficacité du vaccin vient peut-être du fait qu'il ne peut pas agir au niveau des neurones et des centres nerveux, cibles privilégiées de la toxine tétanique, puisque le microbe est un anaérobie strict et que les plaies tétanigènes sont des plaies non oxygénées" :arrow: http://www.vaccins.biz/le%20tetanos.htm

Perso, et en résumé, il est moins dangereux et plus efficace pour moi d'employer de l'eau oxygénée ou du chlorure de magnésium contre le bacille du tétanos vu qu'il ne peut survivre en milieu oxygéné donc pas dans le sang... en fait, on ne peut pas être immunisé contre le tétanos...

Après... c'est le choix de chacun :mrgreen:
La patience est un arbre aux racines amères mais aux fruits très sucrés

Bzo

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2162

Inscription: 14/10/2012

Localisation: 64

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Zuckertraube

Message Mer 19 Juil 2017 18:22

Re: De l'usage du fumier

Je ne me suis pas renseigné à fond sur les vaccins.
Toutefois je constate ces dernières années qu'il y a de plus en plus
d'arguments bizarres voir dangereux qui sortent à propos de questions
médicales.
Les critiques sur les vaccins en font parti.
Concernant les vaccins, ce ne sont pas des produits anodins.
Il y a des cas de complications, des effets secondaires.
La médecine c'est avant tout une histoire de stats.
Aucun résultat n'est garanti à 100%,
même quand il s'agisse de soigner une micro-entaille ou
la grippe ou un bête rhume, etc.
Plus le pourcentage est élevé et plus c'est bon pour l'ensemble
de la société.

Idem pour les traitements homéopathiques.
Une amie (médecin !!!) se soignait avec ça. Résultat :
elle est morte d'une méningite.
Un homme a voulu se suicider en avalant 6 ou 7 doses
de produits homéopathiques. Bien qu'ayant largement
dépassé la dose limite cela ne lui a strictement rien fait.
Depuis il n'y croit plus.
Ok : 2 cas ça fait léger…
Par contre ça a sûrement un effet placebo et c'est très bien
pour les hypocondriaques…
:P
Le mieux c'est de ne pas avoir besoin de se soigner
et de faire de la prévention.

Je n'ai pas fait de recherches pour essayer de mesurer
l'efficacité du vaccin tétanique et sur internet c'est terrible :
on trouve surtout n'importe quoi sur les problèmes médicaux
(constaté pour les dys, migraines, troubles de la posture, myopathie, etc).

On trouve de quoi s’infester partout : dans le sol, sur les végétaux, dans la poussière, etc.
Il suffit d’une petite entaille ou d’une piqûre.
Même si ça n'aide que légèrement notre organisme ça vaut le coup
car dans 20 à 30% des cas ce serait la mort.
Une seule spore suffirait.
En théorie, les 2 premières piqûres à un an d'intervalle protègent 10 ans :
ce n'est pas pousser à la consommation. Ok : il faut espérer
ne pas avoir des complications…
Il faut tout de même éviter les blessures.

:-:-:

Petit complément sur le fumier de cheval…

Si vous avez des voisins « délicats » (= emmm…)
faites gaffe au sens du vent…
;-)

L’apport massif de fumier de cheval permet de changer rapidement le sol.
Il a l’avantage d’être équilibré sans être très riche.
Avec ça, la glaise devient beaucoup plus légère.
Il peut y avoir des inconvénients comme favoriser les taupins.

Attention au fumier de cheval aux copeaux de résineux : c’est acide.
Avatar de l’utilisateur

Tomo Tomo
Tomo Tomo

Auteur du sujet

Messages: 81

Inscription: 08/07/2017

Localisation: Montpellier

Sexe: Masculin

Message Mer 19 Juil 2017 19:13

Re: De l'usage du fumier

Merci pour les retours. J'habite un village "citadin", je n'ai pas l'habitude de côtoyer la campagne et pas tellement la nature d'une manière générale. Mais j'ai vraiment envie de mieux comprendre "comment marche tout ça" pour obtenir un beau potager. Et j'ai compris que l'usage du fumier en est un élément important. Je passe en ce moment beaucoup de temps sur le forum pour trouver réponse à mes questions de débutant et ce lieu et ses utilisateurs passionnés sont une vraie mine d'informations! Mon objectif est de préparer la saison prochaine en partant sur de nouvelles bases. Vous n'avez pas fini de m'entendre :)

Pour en revenir au fumier, 2 mois de compostage en moins (si je le prends maintenant/si je le prends en septembre) c'est beaucoup? Je rappelle que j'habite le sud et que les températures sont plus élevées que la moyenne (je ne sais pas si ça joue sur la vitesse de compostage?)
Avatar de l’utilisateur

Les Facilos Tomo
Les Facilos Tomo

Animateur Forum
Animateur Forum

Messages: 10130

Inscription: 13/03/2008

Localisation: campagne gersoise

Sexe: Féminin

Ma tomate préférée: Captain Lucky

Message Mer 19 Juil 2017 19:39

Re: De l'usage du fumier

Perso, j'ai moi-même du mal à composter mon fumier à cause de la chaleur... le crottin se dessèche.... Par contre, j'ai remarqué qu'après une période bien pluvieuse, il se décomposait très vite.... hélas, il ne pleut pas souvent dans le Gers et mon tas de fumier est loin de la maison (j'ai des chevaux) et donc il est difficile de l'arroser...
La patience est un arbre aux racines amères mais aux fruits très sucrés

Bzo

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2162

Inscription: 14/10/2012

Localisation: 64

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Zuckertraube

Message Mer 19 Juil 2017 21:13

Re: De l'usage du fumier

Tu pourrais te passer de fumier.
Durant des années, j'ai jardiné avec un composteur, quelques poignées d'Or B--- net des tailles de haies (feuillus).
Mais ainsi, il faut des années pour améliorer la terre…

Le fumier c'est une source de matière organique qui a l'avantage d'être peu ou pas onéreuse
et qu'on peut avoir en quantité. Sa couleur peut assombrir la terre et donc contribuer
à réchauffer le sol.

Pour obtenir de bons résultats c'est bien d'avoir quelques livres.

Si tu as le temps de t'en occuper et de l'eau prend en un peu
(10 à 12 brouettées tassées). Mais à ta place j'attendrais
septembre : il fera moins chaud, ça sentira moins, et ce sera
plus facile de maintenir une certaine humidité.
Suivante

Retourner vers Les Pratiques et Techniques Culturales

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO