Vers le site Tomodori.com Vers la page du jour Ephéméride Le moteur de recherche à tomates Le Wiki de Tomodori Galerie photos

Vers une identification génétique des variétés


Le Forum des Tomates. Débattre sur les variétés anciennes de tomates et les moins anciennes .......

Avatar de l’utilisateur

Les Tomos !
Les Tomos !

Messages: 26557

Inscription: 08/01/2007

Localisation: Centre Finistère

Sexe: Féminin

Ma tomate préférée: Corne d'Ischia

Message Jeu 18 Fév 2016 10:22

Re: Vers une identification génétique des variétés

A mon tour, j'y vais de mon petit pavé !

OGM, c'est transgénique... Deux tomates croisées entre elles, je ne vois pas ce qu'il y a de transgénique là-dedans...

Ce n'est pas parce qu'il y a UNE tomate bleue transgénique que TOUTES les tomates bleues sont transgéniques.

La Favorite de Bretagne, ce n'est pas la tomate que Tom Wagner a nommée chez moi. Il s'agit d'une création d'un certain Pascal Clerc, qui, pour des raisons qui le regardent, a décidé de foutre le bordel en nommant une de ses variétés perso ( si tant est qu'elle existe ! ) FavoriTe de Bretagne, bien que n'habitant pas en Bretagne et n'ayant aucun lien, lui ou sa tomate, avec la Bretagne ni même Tom Wagner !
Tom venait de dénommer une de ses créations " FavoriE de Bretagne, avec une faute qu'il a commise sciemment, mais qui a largement porté préjudice à cette variété.

Enfin, en réalité, ce qui lui a le plus porté préjudice, c'est qu'elle n'était pas fixée et que ceux à qui j'ai envoyé des graines ( avec l'aval de Tom ) se sont retrouvées avec n'importe quoi ! Certains ont pu continuer à sélectionner grâce à la fiche faite ici, mais malgré tout, cela n'a pas été très convaincant. Et la majorité des jardiniers amateurs ne sont pas capables de sélectionner ou le font sur un plant ou deux, ce qui n'est pas, génétiquement parlant, efficace.

J'ai en ma possession depuis cet hiver des graines de Favorie de Bretagne cultivée depuis plusieurs années par un copain du 22, depuis 2009, et conformes à celles du départ d'après lui.
Je ferais une dernière tentative cette année et selon le résultat, je pourrai déclarer la variété éteinte ou non !

Ce qui nous renvoie au thème du début : conserver une variété sur photos, ce n'est pas convaincant !

Ambiorix, passionné par les tomates à chair bleues qui commencent à émerger ici ou là grâce aux croisements, pense qu'il faut les cultiver en protégeant les autres tomates ceci pour que les bleues ne " polluent " pas les variétés traditionnelles.

Cela revient au processus de tests des OGM : On cultive des OGM en plein-air en sachant qu'ils vont contaminer les autres variétés mais c'est à ceux qui cultivent les autres variétés. de protéger leurs récoltes , voire même, de payer des royalties en cas de contamination" accidentelle " !!!

Je suis tout à fait dans l'optique inverse : Si on veut faire des OGM, tant qu'on n'est pas sûr ( enfin, ça fait belle lurette qu'on le sait ) de leur potentielle indésirable transposition, on doit les garder confinées. Et non l'inverse.

C'est en ça pour moi que les essais irréfléchis sur la tomate bleue peuvent s'apparenter au processus de contamination " accidentelle " par les OGM. Mais à part ça, elles ne sont pas stricto senso OGM. Juste très envahissantes. Durant leur culture, mais aussi grâce aux nombreux tests, essais, échanges sans aucune garantie de ce qu'elles risquent d'apporter aux autres variétés. On en vend même des sachets en mélange... Obligé puisqu'elles ne sont pas fixées et qu'on ne sait jamais ce qu'on aura !

Ce qui revient à donner raison au GNIS et consort et ça, c'est vraiment criminel.
Image
An Douar a zo re gozh evit ober goap anezhañ...
Si ça continue, va falloir que ça cesse... L'Autruche écologique, la tête dans le compost
Image
Avatar de l’utilisateur

Donateur
Donateur

Messages: 301

Inscription: 11/01/2016

Localisation: bretagne

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: brandywine

Message Jeu 18 Fév 2016 13:01

Re: Vers une identification génétique des variétés

Bonjour à toutes et à tous
Merci Craonne pour ton pavé (elle va finir par déborder cette mare), du coup je cerne un peu mieux cette nébuleuse des passionnés de variétés nouvelles.
Je vois très bien la différence entre une plante transgénique et le résultat d'un croisement, et nous en avons la même vision, mais je me faisais volontairement l'avocat du diable en faisant remarquer (stricto sensu) qu'une plante modifiée par ajout d'un gène ou par croisement n'en demeure pas moins une plante génétiquement modifiée par l'Homme.
Certes, la méthode est plus douce et naturelle, mais le résultat est le même (en témoigne les fameux "gènes bleus" obtenus par croisement). La différence fondamentale entre la transgénique est qu'en transgénique on ajoute un (ou des) gène, qui auront des allèles identiques. Le croisement, lui, rajoute un (ou des) allèle supplémentaire (une des deux versions du gène), il peut être dominant ou codominant (s'il est recessif, il ne peut s'exprimer en F1, mais pourra s'exprimer dés la F2).
Le soucis et on l'a déjà évoqué précédemment, c'est que l'introduction d'un gène, ou d'un nouvel allèle, peut avoir une influence sur d'autres gènes, la protéine nouvelle synthétisée par ce gène nouveau peut elle aussi agir sur le génome en réprimant ou suractivant certains autres gènes. Ne serait-ce pas d'ailleurs ce qui se passe avec les gènes bleus? J'imagine que ce n'est pas le fait que les différents organes de la tomate laissent apparaître des tâches bleues qui soit inquiétant, mais plutôt que les plants contaminés par ces gènes ne ressemblent pas au plant initial. Ne pouvait on pas d'ailleurs en attendre moins d'un gène dont l'activité est déjà elle même soumise à un facteur environnemental (l'ensoleillement). Voici d'ailleurs, au passage, une parfaite illustration de l'épigénétique qu'évoquait Mogui précédemment.
J'ai lu que les plants de tomates nains étaient dus à une mutation apparue en 1914, mais ne serait-ce pas plutôt un retour à une taille originelle des premiers plants de tomates sauvages, comme quoi les gènes ça va, ça vient (je me retiens de faire un mauvais jeu de mots entre gène, plaisir, va et vient :mrgreen: )

Ci joint j'ai scanné la couverture d'une revue que je viens d'exhumer datant de 2000, il permet de se replonger dans le contexte de l'époque.

Image

Et un document d'un article pour vous montrer que le débat sur les OGM est loin d'être nouveau et à toujours été un débat de passionné.

Image

Je crois cependant que tu as trouvé la solution concernant les gènes bleus, qui veut s'en prémunir devrait isoler les plantes bleues qu'il veut cultiver et non protéger les autres (ou plus simplement ne pas en cultiver)
Évidemment, nous ne sommes pas là pour créer des polémiques. Mais la génétique est une chose tellement complexe qu'on ne peut s'aventurer à avoir un avis tranché sur les OGM qu'avec un minimum de connaissances. (je dis ça en général, je ne vise évidemment personne).
De même que pour bien faire pousser ses tomates, il faut bien comprendre comment fonctionne une plante, habile transition pour poser une question :

Craonne (et autres administrateurs), ai-je le droit de scanner des articles (ou parties d'articles) d'une revue scientifique et de les partager sur le forum?
Il s'agit de la revue ci-dessous qui est une traduction française de la revue "scientific american", elle même reprenant les articles des publications de la revue "science".
Elle date de 2000 et constitue une bible pour qui veut se mettre à la place d'un végétal.
J'ai encore chez moi un livre de biologie et physiologie végétale de plus de 900 pages (Raven-Evert-Eichhorn) extrêmement bien fait, mais je ne lui préfère pas les articles de cette revue qui apporte une foule d'informations précises, j'ai remis le nez dedans parceque je vais faire des tests avec différents types de fumier prochainement (histoire d'allier la théorie à la pratique). Les articles sur l'absorption racinaire en particulier sont fascinants.

Image


Je ne résiste pas à l'envie de joindre juste un graphique (vous me taperez sur les doigts si j'ai pas le droit), histoire de vous mettre l'eau à la bouche.

Image

Allez... Bonne journée et merci de me répondre pour l'article (je comprendrais que la réponse soit négative).
Avatar de l’utilisateur

Tomo Tomo
Tomo Tomo

Auteur du sujet

Messages: 300

Inscription: 10/09/2014

Localisation: Nord - Frontalier de la belgique

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Ananas

Message Jeu 18 Fév 2016 13:08

Re: Vers une identification génétique des variétés

La Favorite de Bretagne, ce n'est pas la tomate que Tom Wagner a nommée chez moi. Il s'agit d'une création d'un certain Pascal Clerc, qui, pour des raisons qui le regardent, a décidé de foutre le bordel en nommant une de ses variétés perso ( si tant est qu'elle existe ! ) FavoriTe de Bretagne, bien que n'habitant pas en Bretagne et n'ayant aucun lien, lui ou sa tomate, avec la Bretagne ni même Tom Wagner !

Et bien voila, vive la Liberté !

Puisque tout un chacun peut lancer sa propre variété de tomate, j'ai bien envie de diffuser la mienne, que je dénommerai : "Favorite de Breutagne", laquelle, tout comme les deux autres, n'aura absolument aucun rapport avec la Bretagne.

:siffle-4487: :siffle-4487:

Et puis peut-être aussi une "Rose de Bernie", rouge comme une écrevisse, en hommage à Bernie Bonvoisin, célèbre amateur de tomates.
Avatar de l’utilisateur

Les Tomos !
Les Tomos !

Messages: 26557

Inscription: 08/01/2007

Localisation: Centre Finistère

Sexe: Féminin

Ma tomate préférée: Corne d'Ischia

Message Jeu 18 Fév 2016 14:12

Re: Vers une identification génétique des variétés

tinkièt a écrit:ai-je le droit de scanner des articles (ou parties d'articles) d'une revue scientifique et de les partager sur le forum?


Je te renvoie au chapitre 2 H de la charte que tout un chacun est tenu de lire en s'inscrivant... Mais pas d'apprendre par coeur non plus !!! :wink: topic9359.html



mogui a écrit:laquelle, tout comme les deux autres, n'aura absolument aucun rapport avec la Bretagne.


Le FavoriE a bien un rapport avec la Bretagne topic7075.html

Le FavoriTe, non, c'est juste pour foutre la ouache comme le revendique l'auteur/inventeur ou supposé tel, sur un autre forum bourré de trolls !!! :mildiou:
Image
An Douar a zo re gozh evit ober goap anezhañ...
Si ça continue, va falloir que ça cesse... L'Autruche écologique, la tête dans le compost
Image
Avatar de l’utilisateur

Donateur
Donateur

Messages: 301

Inscription: 11/01/2016

Localisation: bretagne

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: brandywine

Message Jeu 18 Fév 2016 21:38

Re: Vers une identification génétique des variétés

Euh, ouais non, là Mogui, y'a des limites qu'elle s'appelle la fhavory ou la phavaurite m'importe peu, mais pitié, ne touchez pas à l'orthographe de bretagne :evil:

L'article 2H oui évidemment, comment ai-je pu l'oublier? :siffle-4487: . Je considère donc que la réponse à ma question est positive (même s'il y a une différence entre citer une partie d'un article et le scanner).
Précédente

Retourner vers Les Variétés de Tomates Anciennes

 


Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO