Vers le site Tomodori.com Vers la page du jour Ephéméride Le moteur de recherche à tomates Le Wiki de Tomodori Galerie photos

Slow food "La fleur de Sophie"


Retrouvez ici les différents récits culinaires des membres du forum Tomodori.
Chaque histoire est une invitation au voyage et à l'éveil de nos sens.

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Auteur du sujet

Messages: 2370

Inscription: 12/01/2012

Localisation: LOT

Sexe: Masculin

Message Jeu 7 Juin 2012 21:32

Slow food "La fleur de Sophie"

« La Fleur de Sophie »

J’avais le cœur qui battait la chamade. Je m’étais enfin décidé à déclarer ma flamme à Sophie. Des années à la contempler, du coin de l’œil derrière mon bureau.

C’était une vieille école, construite sous Jules Ferry. Il fallait allumer le feu le matin. Chacun était chargé de sa corvée à tour de rôle. Aller chercher le seau de charbon au cellier, vider les cendres de la veille. Allumer le feu, remplir les encriers. Nous y étions. Pendant que la récré battait son plein, deux d’entre nous désignés scientifiquement par mon instituteur de père étions dispensés de jeu de billes ou de marelle pour nous charger des taches d’entretien de l’école.

Heureux hasard paternel tout scientifique qu’il fût me désignait irrémédiablement avec la craquante Sophie. C’était la petite voisine. La fille du fermier. Je m’y rendais le soir pour aller chercher les vaches à l’enclos qui bordait l’école.

Etant d’une fratrie ou seuls les garçons avaient eu le droit de naître, la gente féminine était représentée par ma seule mère. Seule Sophie, du haut de ses dix ans me permettait de rêver pendant ces heures de classe trop longues en récitant les imparfaits du subjonctif inutiles.

Les bureaux en bois massifs étaient dotés de pupitres sous les quels nous nous dissimulions en feignant de rechercher une copie oubliée, une boulette de papier destinée à être catapultée sur un copain trop studieux. Ou à contempler en silence ma délicieuse voisine, trop occupée à finir ses devoirs, incapable de lire dans mon cœur d’enfant qu’il battait trop fort pour elle.

Je me rendais dans le jardin potager de mon père, où ma mère avait un carré réservé pour ses fleurs. Quatre rosiers à peine en boutons, une dizaine de glaïeuls à peine sortis, une jacinthe violette qui exhalait ses parfums de printemps. Je pris mon courage à deux mains et un sécateur de l’autre. Il fallait que j’aille dire à Sophie que le soir je ne pouvais m’endormir sans penser à elle, que je ne pouvais plus respirer sans qu’elle soit à mes côtés, que la vie n’était plus possible à moins de dix centimètres d’elle, que j’allais me jeter dans la mare de son père moi qui ne sais pas nager si elle ne me regardait pas autrement qu’un copain d’école.

Je frappais fébrile à la porte de ma voisine. La lourde porte de ferme, s’ébranlait telle la porte du Paradis qui s’ouvre. Les joues rosies par mon audace, je cru m’évanouir en voyant non pas ma délicieuse Sophie, mais sa grand-mère revêche me fusillant du regard.

Je partis confus, jetant ma fleur dans le fossé. Le soir même ma mère furieuse déplorait la perte de sa jacinthe. Mes amours débutantes partaient sous de mauvais hospices. Sophie ne su jamais les sentiments que je lui portais.

Depuis, les fleurs, je les mange….


Beignets de fleurs de Sureau

Ingrédients

Fleurs de sureau fraîches cueillies du jour au moment où le soleil est le plus fort avec la tige la plus longue possible; sauf si vous souhaitez vous brûler avec de l'huile bouillante (c'est votre problème)

Farine de blé tendre type 80 (bio)

Oeufs (demandez à vos enfants d'aller chercher dans le poulailler, ils adorent)

Lait (demandez à vos enfants d'aller chercher du lait à la ferme, ils adorent)

Sucre glace

Image


Ou trouver des fleurs de sureau?

C'est pas vrai vous êtes pas possible, dans la nature, dans les chemins, en vous promenant, là où le vent vous mène, elles sont belles et fines à la senteur subtile. Il n'y a aucun producteur de sureau, le sureau n'est pas coté en bourse. Il est juste là, sachez le regarder, le humer. Il ne rapporte rien d'autre que le bonheur qu'il vous donne.

Bon c'est pas tout, maintenant la pâte à beignets.

Je ne vous ferai pas l'affront de vous dire comment faire une pâte à beignets. Si, bon d’accord...

Oeufs, Lait, Farine. STOP, séparez les blancs des jaunes

Mettre dans un récipient creux la farine, et les jaunes d'oeufs, dans un autres les blancs


Image


Battre les blancs au fouet en mettant une pincée de sel fin jusqu'à ce qu'ils ne décollent plus du récipient en le retournant

Image



Image

Une fois que vous avez battu la farine, les jaunes et le lait afin d'obtenir une pâte à crêpe très épaisse incorporez tranquillement les blancs battus à la préparation; Doucement, comme on caresse une jolie fille un peu timide. La pâte à beignet, c'est de la tendresse à l'état brut. Prenez votre temps. L'ensemble doit être onctueux, fragile, doux comme un baiser.

Image


Friture....

Trempez les fleurs de sureau dans la pâte à beignets

Image

Puis dans l'huile bouillante....d'où l'intérêt de cueillir les tiges assez longues...

Image


Et voilà, dégustez, c'est juste très bon...

Image

Sucre glace

Image
Cultivons notre Jardin
Candide Voltaire

Message Jeu 7 Juin 2012 21:41

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

ça a l'air bon "La fleur de Sophie" , j'essaierai , les sureaux en fleurs : j'ai .... ; des oeufs : 1 par jour , le reste pas du jardin ...

j'attendrai que les "petits" enfants soit là , comme ça y aura de la main d'oeuvre ...

Message Ven 8 Juin 2012 05:56

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

Très belle histoire et recette qui demande à être essayée
Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2519

Inscription: 03/07/2011

Localisation: Banlieue d'Arras - 62

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Copia verte et OR117

Message Ven 8 Juin 2012 10:06

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

Miam
Merci Peyo pour l'histoire et la recette, y'a un sureau près de chez moi mais comme il est entre 2 champs qui sont traités régulièrement par pulvérisation, j'hésite, va falloir que j'aille voir plus loin. :atable

Au fait, des amours d'enfant de 10 ans, même contrariées, ce n'est pas un peu précoce pour dire qu'elles "partaient sous de mauvais hospices" :siffle-4487:
2014 : topic13028.html
2013 : http://tinyurl.com/nhup764
« Les grands arrêteront de dominer quand les petits arrêteront de ramper » J.C.F VON SCHILLER
Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2424

Inscription: 27/05/2011

Localisation: lavigny jura france

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Coeur de surpriz

Message Ven 8 Juin 2012 20:24

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

Je n'ai jamais essayé les fleurs de sureau par contre avec les fleurs acacia et des fleurs de glycine oui et c'est rudement booooon!
"le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles" Christian Bobin

Message Dim 10 Juin 2012 09:00

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

Bonjour.

Merci à toi Peyo de nous faire découvrir une belle recette.

Les fleurs sont à l'honneur.

Que dire de cette entrée en matière ?

Tout simplement ... magnifique !

Une pièce de + dans le puzzle ............. de la vie de notre ami Peyo !

A suivre le vin de fleurs de sureau pour celles et ceux qui aiment faire leur vin ! :lol:

A bientôt.
:tomate

Message Jeu 14 Juin 2012 08:55

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

Bonjour.

Les croyances dont celles des Celtes, associaient les sureaux et les fées. Arbre à fées, il apporterait protection au lieu. Sa présence permet de découvrir des veines d'eau sous ses racines. Ses fleurs sont le régal des abeilles et autres bourdonneurs.

Image

Ici en nalsace, nous élaborons un vin subtil avec ses fleurs.

Nous vous proposons d'en découvrir la recette !

Ingrédients :

- 5 litres d'eau
- 500 gr de fleur
- 1500 gr de sucre roux de canne
- jus de 2 citrons bio
- 2 cuillères à café de levure en grains
- 2 cuillères à soupe de sels nutritifs.

Mettre les fleurs de sureau dans les 4.5 litres d'eau de source afin de remplir une tourie de 5 L . Si elle fait 10 L ou 20 L faites la conversion en rapport.


Image

Portez à ébulition et laissez macérer le tout 24h !

Par la suite, ajoutez dans cette macération, le jus des 2 citrons, la levure en grains (levure de boulanger peut faire l'affaire si elle est dissoute avant) et les sels nutritifs ( achat en pharmacie).

Dans le reste de l'eau (0.5 L ) faite fondre le sucre pour en faire un sirop comme pour le vin de fleur de pissenlit. laisser refroidir puis ajoutez ce sirop à la macération.
Le volume de sucre ajouté va permettre de déterminer à peu près le taux d'alcool désiré.

Conversion pour 1 litre :

5° = 100 gr de sucre
10° = 200 gr
12° = 230 gr
14° = 260 gr

En fonction des proportions de cette préparation, notre vin va titrer combien en degrés d'alcool ?

Bien brasser la préparation (dynamisation) :

Image

La laisser reposer encore 12h pour commercer la fermentation puis mettre en tourie (bonbonne) :

Image

Remplir jusqu'en haut du col afin de laisser le moins d'air possible puis placer le barboteur dans l'ouverture :

Image


Notre vin fermenté va continer de travailler et faire bouger le flotteur de notre barboteur. Après plusieurs semaines, lorsque le pétillement s'atténuera, le moment sera venu de tirer le vin pour le mettre en bouteille, il est possible de mettre dans la bouteille quelques morceaux de sucre Candy pour avoir un vin pétillant. Les anciens attendaient un temps clair (ciel bleu) et plaçait la tourie à l'étage puis au grenier pour obtenir ce pétillement d'une façon + naturelle. Tirer son vin au grenier pour ensuite le mettre à la cave; :lol

A consommer avec modération .... :boire

Message Jeu 14 Juin 2012 09:32

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

Que de belles recettes mes amis. Merci à vous de nous faire découvrir quelques uns de vos secrets.
@+

Message Jeu 14 Juin 2012 19:21

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

Bonjour la bande ,
cette recette donne envie d'y gouter :)
@+ :wink:
Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2424

Inscription: 27/05/2011

Localisation: lavigny jura france

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: Coeur de surpriz

Message Jeu 14 Juin 2012 23:02

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

la bande , les barboteurs ,tu les trouves où? sinon ça semble bien bon tout ça!,
"le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles" Christian Bobin

Message Ven 15 Juin 2012 07:30

Re: Slow food "La fleur de Sophie"

Bonjour.

Pour le barboteur, j'en trouve chez Trèfle vert !

Sinon voici la levure qui flotte avant le brassage de la préparation.


Image



Rassuez vous, le mélange ocre une fois mis en tourie va s'éclaircir dès l'action de la levure sur le sucre.

Au tirage, l'éventuel dépot se trouvera au fond de la tourie.

Le moment venu, nous aborderons la mise en bouteille. :wink:

Retourner vers Récits Culinaires

 


Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO