Vers le site Tomodori.com Vers la page du jour Ephéméride Le moteur de recherche à tomates Le Wiki de Tomodori Galerie photos

tuta absoluta


Ce forum regroupe tous les sujets concernant tous les insectes susceptibles de s'attaquer aux tomates. Moucherons, araignées, pucerons, etc ....

Avatar de l’utilisateur

Les Facilos Tomo
Les Facilos Tomo

Animateur Forum
Animateur Forum

Messages: 9338

Inscription: 13/03/2008

Localisation: campagne gersoise

Sexe: Féminin

Ma tomate préférée: Captain Lucky

Message Mar 14 Juin 2011 13:05

Re: tuta absoluta

Chi a écrit:Linquat, tu as déjà eu la réponse!...


:shock: :shock: à moins que je ne sois aveugle.... je viens de relire ton post pour voir où j'avais raté.... mais si tu parles de neem et de Bacillus T. tu n'as pas précisé à quelle dose.... et comme je dois en commander je voulais avoir une idée de quantité pour traiter mes tomates.... (je précise que je n'ai jusque là jamais employé d'huile de neem ni palets à cause de son prix).... mais là..... je pressent que je vais en avoir sérieusement besoin... :)
La patience est un arbre aux racines amères mais aux fruits très sucrés

Chi

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2670

Inscription: 21/08/2008

Sexe: Féminin

Message Mar 14 Juin 2011 13:40

Re: tuta absoluta

Linquat, le bio potagiste dit que le neem est dosé différemment et qu'il faut regarder la notice de chaque flacon; pour le bacillus, celui que j'ai vient en sachets, je ne sais pas si tous viennent pareil et si tous sont dosés pareil; je ne suis pas à la maison mais, je pense qu'avec un sachet j'ai fait 20L de pulvérisation et qu'il y a 5 sachets dans la boite.
Avatar de l’utilisateur

Les Facilos Tomo
Les Facilos Tomo

Animateur Forum
Animateur Forum

Messages: 9338

Inscription: 13/03/2008

Localisation: campagne gersoise

Sexe: Féminin

Ma tomate préférée: Captain Lucky

Message Mar 14 Juin 2011 14:01

Re: tuta absoluta

:biss
La patience est un arbre aux racines amères mais aux fruits très sucrés

Chi

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2670

Inscription: 21/08/2008

Sexe: Féminin

Message Mar 14 Juin 2011 14:10

Re: tuta absoluta

Un ami espagnol me dit qu'on peut traiter aussi avec du Spintor en bio. Je viens de passer un moment mais, les seuls qui vendent cela ce sont des suisses et pour l'acheter il faut être en Suisse (300 francs suisses! je ne connais pas l'échange avec l'€!).

Linquat, peut être que tu es plus douée que moi pour les recherches d'Internet et que tu le trouves ailleurs; si c'est le cas tu me dis.

Ma voisine, je viens de voir, elle l'a aussi. J'imagine qu'il doit avoir plus de personnes par ici qui l'ont sans le savoir!
Avatar de l’utilisateur

Activo Tomo
Activo Tomo

Messages: 821

Inscription: 29/11/2010

Localisation: entre Nîmes et Alés

Sexe: Non spécifié

Message Mer 15 Juin 2011 07:30

Re: tuta absoluta

tu le trouve en jardinerie en petit flacon ou en coopérative agricole en bouteille d'un litre beaucoup plus économique.

Chi

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2670

Inscription: 21/08/2008

Sexe: Féminin

Message Mer 15 Juin 2011 09:21

Re: tuta absoluta

Le bio potagiste, est ce que tu as une bonne adresse pour l'acheter à un bon prix, car, tout ce que j'ai trouvé est vers 200€ le demi litre!!! par ici, je ne connais pas de coopérative et tout ce que j'ai c'est jardi...d!
Avatar de l’utilisateur

Les Facilos Tomo
Les Facilos Tomo

Animateur Forum
Animateur Forum

Messages: 9338

Inscription: 13/03/2008

Localisation: campagne gersoise

Sexe: Féminin

Ma tomate préférée: Captain Lucky

Message Mer 15 Juin 2011 09:40

Re: tuta absoluta

CHI....
A propos du Spintor, j'ai quand même quelques doutes sur son emploi bio
Voilà la traduction que j'ai trouvée sur ce produit.... j'ai pas tout lu car c'est trop technique pour moi, mais je crois comprendre que déjà c'est pas bon pour les abeilles .... alors :?: :?: http://translate.google.fr/translate?hl ... rmd%3Divns
La patience est un arbre aux racines amères mais aux fruits très sucrés

Chi

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2670

Inscription: 21/08/2008

Sexe: Féminin

Message Mer 15 Juin 2011 10:13

Re: tuta absoluta

oui, tu as raison!
Pourtant dans le site du fabrican suisse il dit qu'il est bio; mais...il faut bien justifier son prix!!!
Avatar de l’utilisateur

Activo Tomo
Activo Tomo

Messages: 821

Inscription: 29/11/2010

Localisation: entre Nîmes et Alés

Sexe: Non spécifié

Message Mer 15 Juin 2011 12:39

Re: tuta absoluta

attention, bio ne veux pas dire sans danger. ça veux juste dire que ce n'est pas fabriquer "chimiquement" et que ce qui le compose est d'origine naturel.
le pyrèthre est bio mais non sélectif, ça dégomme tous. l'huile de neem est encore plus problématique car on ne connait pas encore bien tous les effets et son spectre d'action précis. je sais par contre q u'il ne faut absolument pas respirer ses effluves pendant le traitement car elle est dangereuse pour l'homme en cas d'exposition répété ou massive.
c'est pour cela, qu'il ne faut pas traiter avec le neem quand les fruits sont là.

Chi

Avatar de l’utilisateur

Hypero Tomo
Hypero Tomo

Messages: 2670

Inscription: 21/08/2008

Sexe: Féminin

Message Mer 15 Juin 2011 15:52

Re: tuta absoluta

Alors...on fait comment? car j'ai déjà des fruits!!!si je ne peux pas traiter avec du neem ni avec du pyrèthre ...avec quoi alors?

Bon, cela devient de plus en plus compliqué de cultiver des légumes bio!!
Avatar de l’utilisateur

Activo Tomo
Activo Tomo

Messages: 821

Inscription: 29/11/2010

Localisation: entre Nîmes et Alés

Sexe: Non spécifié

Message Mer 15 Juin 2011 19:45

Re: tuta absoluta

je parlais de fruits mûrs ou en passe de le devenir.
les fabriquants m'ont certifier qu'un rinçage des fruits est suffisant pour la consommation mais se sont les fabriquants du produits et ils peuvent dire ce qu'ils veulent.
en même temps, dans les modalités d'utilisation de l'huile de neem, il est dit de procéder à un rinçage des plants traités le lendemain du traitement si il ne pleut pas. ce que je ne fais jamais.
le pyrèthre n'est pas sélectif mais il faut mieux tout dégommer que de tout perdre si la récolte est une question de "survie" (au sens large du terme, hein)

Message Dim 7 Aoû 2011 17:05

Re: tuta absoluta

bonjour
le pyrèthre se dégrade très vite a la lumière solaire , en quelques heures, d'ou les traitements le soir de préférence , je ne le pense pas nocifs sur les fruits a la consommation , un simple rinçage doit largement suffire
Pour l'instant j'ai pas vue cette peste en Bretagne , mais tout va très vite cet an ci , à surveiller :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur

Activo Tomo
Activo Tomo

Messages: 821

Inscription: 29/11/2010

Localisation: entre Nîmes et Alés

Sexe: Non spécifié

Message Dim 7 Aoû 2011 18:24

Re: tuta absoluta

le rinçage des fruits passer au pyrèthre est obligatoire car le gout n'est pas des plus agréable. certaines personnes y sont plus sensible que d'autre.
mais c'est surtout l’huile de neem qui pose problème car sont gout est infecte. ceci dit, c'est un faux problème puisqu'on ne l'utilise normalement quand début de végétation, bien avant les premières tomates mûres.
si je doit l'utiliser pendant les récoltes, je procède à une récolte générale puis je traite. cela me laisse 3 à 4 jours avant la récolte suivante et les fruits n'ont plus le gout de neem.

Message Jeu 15 Déc 2011 18:27

Re: tuta absoluta

10oct10 : TUTA ABSOLUTA, Attila de la tomate

Tuta absoluta.

Une menace qui pourrait tourner au cauchemar pour les jardiniers qui bichonnent la tomate en leur jardin.

Tuta absoluta, son nom laisse peu d'espoir à ce sujet, est un ravageur qui peut causer des dégâts très importants sur la tomate, allant de 50% à 100% de dégâts. Sous ce nom, se cache un petit papillon nocturne, grisâtre, qui dépose ses oeufs sur le feuillage de la tomate. La larve se présente sous la forme d'une chenille. Des images de la bestiole et des dégâts qu'elle cause sont disponibles sur le web. C'est ici : CLIC

L'article ci-dessous reprend largement les informations publiées dans la revue Alter Agri N° 103, revue des professionnels et passionnés de l'agriculture biologique, et dans les 4 saisons du jardin bio N°183, revue des jardiniers bio.

Ce papillon originaire d'Amérique du Sud a fait son apparition en Europe en 2006, d'abord en Espagne.

Il est signalé en France en 2008, en Corse, concomitamment au pays du Maghreb. En 2009, il est signalé en PACA, Rhöne-Alpes, Languedoc Roussillon. En janvier 2010, des individus sont signalés pour la 1° fois en pays de Loire et en Bretagne. Le Royaume-Uni et la Hollande sont contaminés. Autant dire que l'affaire est faite, Tuta Absoluta fait partie désormais du paysage, et ça risque de faire mal.

D'autant que les solutions de lutte efficaces à 100% n'ont pas encore fait leurs preuves, aussi bien en maraîchage conventionnel qu'en maraîchage biologique.

Mais avant d'examiner les moyens de se protéger, faisons connaissance avec ce papillon envahisseur.

Qui est Tuta Absoluta ?

Tuta absoluta est un petit lépidoptère (papillon), d'apparence terne, gris-brun. Il pond de nombreux (40 à 200) petits oeufs (0,22mm x 0,36mm) sur la tomate ou sur d'autres légumes de la même famille des solanacées (pomme de terre, aubergine, ...). Des plantes sauvages sont également hôtes de Tuta Absoluta, comme la morelle noire. Des oeufs émergent des chenilles qui, en quelques semaines ou quelques mois, vont se transformer en papillons capable d'engendrer de nouvelles générations, au nombre de 10 à 12 par an. L'adulte vit une dizaine de jours. L'insecte passe l'hiver au stade oeuf, chrysalide, ou adulte. Petit détail bon à savoir : l'adulte préfère le bas des plantes pour se reproduire, avec une prédilection pour le lever du jour.

Quels dégâts ?

Les dégâts sont causés par la chenille. Elle creuse des galeries dans la feuille et le fruit, rendant le fruit invendable pour les professionnels. Les professionnels en culture intensive sont les plus touchés, d'abord ceux en serre chauffée, puis ceux en serre froide. Les producteurs bio semblent pour le moment pas ou peu touchés.

Quoi faire ?
La revue Alter Agri et propose des solutions d'urgence :
1. Installation de filets "insect-proof"
2. Détection au moyen de pièges
3. Lutte biologique au moyens de punaise prédatrice (Macrolophus caliginosus) ou de trichogramme par des lâchers de ces organismes
4. Destruction systématique des parties de plantes attaquées
5. Insecticides bio, (BT, Spinosad), mais délicats à manier pour les amateurs : efficacité variable, impact négatif sur les insectes utiles (faune auxilaire), et risque d'apparition de résistances : autant réserver ces produits aux professionnels.
6. Paillage recouvrant intégralement le sol, car la larve y séjourne pour effectuer une partie de son cycle de développement.

De mon côté, je préfère explorer d'autres pistes, plus naturelles, c'est-à-dire qui s'appuie sur la résistance de la plante, et la diversité de l'environnement (flore et faune).

Voici donc la stratégie que je compte adopter, mais attention, elles n'engagent que moi !

Les pistes du jardinage naturel façon Terre d'Humus :

1. Je fais l'hypothèse qu'une plante en bonne santé dans un sol en bonne santé est plus résistante.

Cela est souvent vérifié sur le doryphore et la pomme de terre. Comment expliquer parfois que chez deux jardiniers voisins, l'un est envahi de doryphores alors que l'autre n'en a pas vu la couleur d'un ?

2. "Si un ravageur se développe, c'est par manque de prédateurs"

Ce principe doit nous amener à favoriser la présence de prédateurs.

Quels sont-ils ? Des punaises prédatrices, ainsi que des guêpes parasites venant pondre leurs oeufs dans ceux des Tuta ou dans leurs larves. Bien que l'article d'Alter Agri ne le signale pas, li est probable qu'un tel papillon, dont les moeurs se rapprochent de ceux du carpocapse, ver de la pomme, soit victime des mêmes prédateurs. Ainsi, chauve-souris, mésanges, et oiseaux divers seront sûrement des aides pour limiter les populations. Les araignées par leur toile pourront piéger quelques individus. Des carabes au sol goberont certainement quelques pupes.

3. Mettre des bâtons dans les roues de Tuta

Le paillage est décrit comme un frein à son développement. Le BRF étant utilisé en paillage au pied des tomates, il est possible qu'il constitue une barrière.

4. Concrètement

En pratique, voici de mon côté les mesures de précaution prévues pour la saison 2011.
Ces mesures sont fidèles à la voie dans laquelle je mets mes pas : pas d'intervention curatives, je cherche à assurer l'immunité par la santé de la plante et la diversité de l'environnement.

Pour placer la plante dans les meilleures conditions :
- j'attendrai une fenêtre climatique favorable à une croissance rapide et vigoureuse [pas de plantation en période fraîche]
- Mes moyens pour renforcer la santé de la plante et du sol : aucune taille de la tomate, pas d'arrosage (paillage BRF), et un précédent engrais verts. Les purins de plantes, pour les adeptes, seront sans doute utiles. Le choix d'un plant de qualité complètera la prévention.


Pour favoriser les prédateurs :
- les tomates seront plantées dans une planche qui aura préalablement hébergé des engrais verts. Certaines parties seront détruites pour laisser leur place à la tomate tandis que d'autres seront conservés. Ces engrais verts à feuillage choisis pour leur feuillage haut permettront de "masquer" [vue, odeur] le plant de tomate. Des plantes à développement importants (céréales, tournesol, autres ?, ...) introduites dans la planche tomates dissimuleront peut-être les tomates et serviront d'abri aux prédateurs éventuels. Précisons que le tournesol est signalé comme ayant parfois un effet dépressif sur les cultures voisines, et notamment sur la tomate. Prudence donc.

- les nichoirs à mésanges récemment introduits au jardin pour lutter contre le carpocapse feront d'une pierre deux coups je l'espère. Un nichoir à chauve-souris sera installé dès que possible.
- le souci officinal attirant des mirides, qui sont des punaises prédatrices, sera semé également dans la planche tomates.
- un enherbement sauvage et naturel à proximité du jardin renforcera la présence d'auxilaires. Les plantes suivantes, reconnues (ici ) comme favorables à la présence de prédateurs du carpocapse, joueront je l'espère un rôle : panais sauvage, alysse maritime, carotte sauvage, moutarde sauvage. La phacélie est annoncée comme favorisant les carabes, qui sont des sortes de scarabées gros carnassiers
- une haie entourant le jardin crée un écran utile
Précédente

Retourner vers Les Insectes et Parasites de la Tomate

 


Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO