Vers le site Tomodori.com Vers la page du jour Ephéméride Le moteur de recherche à tomates Le Wiki de Tomodori Galerie photos

gouvernement et pesticides


Cet espace est dédié à vos techniques et méthodes de jardinage, vos trucs, vos astuces ...

Avatar de l’utilisateur

Activo Tomo
Activo Tomo

Auteur du sujet

Messages: 541

Inscription: 14/09/2010

Localisation: Normandie

Sexe: Masculin

Ma tomate préférée: ??????????????

Message Mar 9 Aoû 2011 19:26

gouvernement et pesticides

notre cher dictateur et son gouvernement montre leurs vrais visages face au lobby des phytosanitaires chimiques

http://www.liberation.fr/societe/010123 ... es-legumes
Avatar de l’utilisateur

Tomo VIP
Tomo VIP

Messages: 3483

Inscription: 09/09/2007

Localisation: région Lilloise (Willems)

Sexe: Masculin

Message Mar 9 Aoû 2011 21:48

Re: gouvernement et pesticides

Tiens , il me semble que c'est Fontenay qui avait parlé du Sémafort.
sur instigation de Laurent
topic1670.html#p29526

Le bonheur n'est jamais offert, Il se gagne, il se goûte,
Et c'est autour d'une table qu'il se partage.

Message Mer 17 Aoû 2011 17:13

Diminuer les pesticides

La France apprend à vivre sans pesticides

Par Relaxfil, le 21 mars 2011

Du 20 au 30 mars 2011, la France apprend à vivre sans pesticides

Du 20 au 30 mars, la France apprend à se passer des pesticides, à l'occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides. Quelque 700 actions (conférences, ateliers, expos, etc.) sont menées à travers le territoire pour sensibiliser le public aux risques liés à l'utilisation des traitements chimiques, et informer sur l'agriculture et le jardinage biologiques.

Plus gros consommateur de pesticides en Europe, la France dispose depuis six ans d'une manifestation dont le but est d'effacer, à terme, ce record. Du 20 au 30 mars, partout en France, mais aussi dans d'autres pays, associations, entreprises, collectivités locales et professionnels de l'agriculture se mobilisent pour sensibiliser le public sur les dangers sanitaires des pesticides.

"L'idée de la Semaine pour les alternatives aux pesticides est de sensibiliser le grand public sur les problématiques liées à l'usage des pesticides" explique Malissa Phitthayaphone, chargée de mission pour l'association Génération Futures, qui coordonne cette semaine. "L'événement est de plus en plus médiatisé, et les politiques commencent à s'en emparer. Plusieurs élus locaux ont rejoint le mouvement".

En tout, plus de 700 actions seront menées, comme des ateliers pour apprendre à jardiner écologique, des conférences et des débats avec des experts, des expositions, des projections de films et documentaires, etc.

Des formations et des visites de jardins biologiques seront organisées par Jardiniers de France et l'enseigne Botanic. Autres exemples, des marches symboliques se dérouleront le 26 mars dans plusieurs communes pour dire "Oui aux alternatives aux pesticides" (à Paris, Toulouse, Lannion, Valence, etc.) et plus de 10.000 repas bio seront servis dans les collèges et lycées de l'agglomération de Draguignan du 21 au 25 mars.

Outre la France, 13 pays prennent part à 6ème Semaine pour les alternatives aux pesticides, dont la Belgique, l'Allemagne, la Macédoine, l'Espagne et de nombreux pays d'Afrique, à l'honneur cette année (Algérie, Bénin, Burkina Faso, Gabon, Togo, Tunisie).

Le 23 mars, à Bruxelles, sera remis au Parlement européen le prix du meilleur agriculteur pratiquant des techniques de production intégrée.

Selon le collectif ACAP, 65.000 tonnes de pesticides sont répandues chaque année en France, dont 90% en milieu agricole. Un chiffre qui représente un tiers de la consommation européenne en produits phytosanitaires, et qui place la France au premier rang continental des utilisateurs de pesticides.

En janvier 2009, les eurodéputés avaient fait un premier pas vers l'interdiction des pesticides dans l'Union européenne en votant le bannissement d'une vingtaine de substances entrant dans la composition des herbicides, fongicides et insecticides, considérées comme dangereuses pour la santé humaine ou nuisibles à l'environnement. Les substances interdites sont réputées cancérigènes, toxiques pour la reproduction ou avec des effets perturbateurs sur le système endocrinien.

En France, le plan Ecophyto 2018, issu du Grenelle de l'environnement, vise à réduire de 50% l'usage de ces produits d'ici 2018.

Le programme des actions de la Semaine pour les alternatives aux pesticides est disponible sur le site : www.semaine-sans-pesticides.com

Retourner vers Les Pratiques et Techniques Culturales

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO