Les Tomates OGM

   
Comme pour d'autres fruits ou légumes, des tentatives de tomates génétiquement modifées ont été effectuées.
Qu'est ce qu'un OGM ?
Un OGM est un organisme génétiquement modifié. C'est donc un organisme dont le programme génétique a été modifié, généralement par ajout d'un gène provenant d'une autre espèce, ou par modification de l'expression d'un gène.
Les tomates OGM créées autorisées au Canada, mais non commercialisées.

Tomates (Lycopersicon esculentum) transgéniques 1401F, H282F, 11013F et 7913F, mises au point pour réduire la dégradation de la pectine en supprimant l’activité de la polygalacturonase. (Zeneca Plant Science)
Il y a eu hybridation avec une lignée consanguine transgénique, la lignée F0, issue d’une modification génétique spécifique qui vise à réduire l’activité de la polygalacturonase (PG). La lignée F1 transgénique a été développée à partir de la lignée consanguine commerciale de tomate de transformation, TGT7, en introduisant un gène PG tronqué qui a entraîné une « régulation à la baisse » du gène PG endogène. L’enzyme PG active la dégradation de la pectine dans la tomate, ce qui fait ramollir le fruit. Les nouveaux hybrides produits par transgénèse mûrissent normalement. Cependant, la dissociation de la pectine y est moindre. Le fruit ramollit donc moins vite, ce qui présente un avantage pour toutes les étapes de récolte et de transformation.

Tomate (Lycopersicon esculentum) transgénique 1345-4, (DNA Plant Technology) mise au point pour réduire l’accumulation d’éthylène et, par conséquent, retarder la maturation.
La lignée de tomate 1345-4 a l’activité de l’enzyme 1-aminocyclopropane-1-acide carboxylique (ACC) synthase réduite. Cette enzyme endogène provoque la conversion de s-adénosylméthionine en ACC, le précurseur immédiat de l’éthylène, une phytohormone reconnue pour jouer un rôle clé dans la maturation des fruits. L’accumulation in situ d’éthylène dans les tomates transgéniques ne représente qu’environ 1/50 du niveau trouvé dans la lignée parentale non modifiée et le fruit ne parvient pas à une maturité complète sans l’application d’une source extérieure d’éthylène.

Tomate transgénique FLAVR SAVRMD (Lycopersicon esculentum),(Calgene) mise au point pour réduire la dégradation de la pectine en supprimant l’activité de la polygalacturonase.
On a mis au point la variété nouvelle en introduisant une copie supplémentaire du gène qui code la PG dans l’orientation « antisens », ce qui a réduit la traduction de l’ARN messager (ARNm) de la PG endogène. L’enzyme PG est le principal mécanisme de dégradation de la pectine dans la tomate. C’est cette dégradation qui fait ramollir le fruit. La variété transgénique mûrit normalement, mais la dissociation de la pectine y est moindre. Le fruit ramollit donc moins vite, ce qui présente un avantage dans les différentes étapes de récolte et de transformation. Cette variété de tomate GM a été commercialisée pendant un certain temps.

Tomate Bt 5345 résistant aux insectes (Lépidoptères) de Monsanto Canada :
La tomate génétiquement modifiée contient deux protéines nouvelles, soit la Cry1Ac et la néomycine phosphotransférase (NPTII). La protéine Cry1Ac donne à la tomate sa résistance à certains lépidoptères, y compris le doryphore de la pomme de terre. La protéine NPTII lui permet notamment de résister à la kanamycine et est utilisée couramment comme marqueur sélectible des cellules transformées. La lignée de tomates Bt 5345 doit servir brute ou transformée sous toutes sortes de formes, de la même manière que les tomates classiques.

Source : Gouvernement du Québec.
http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/index-fra.php

Y a-t-il des tomates OGM en France ?

A l'exception d'un maïs doux destiné à l'alimentation humaine (Bt11), il n'y a pas de fruits ou légumes frais OGM commercialisés. Mais il existe une recherche publique active sur un grand nombre de fruits ou légumes frais. Son objectif est le contrôle du mûrissement et la résistance aux virus.
La tomate est un cas à part car c'est le légume le plus consommé au monde après les tubercules. En France, elle représente 18 % de la valeur de la production de légumes frais, derrière les salades (23 % en comptant les endives) et avant les haricots verts (6 %). La moitié des études sur les fruits et les légumes sont consacrées à la tomate. Elles sont financées aux deux-tiers par le secteur privé. Une tomate OGM avait été créée dès la fin des années 1980. Le fruit se conservait plus longtemps. Mais la production a été abandonnée car le produit ne présentait pas d'intérêt pour l'industrie agroalimentaire.
Source : Science & Décision *

Actuellement, dans le Monde, seule la Chine produit et commercialise une tomate OGM (Tomate à mûrissement retardé)
Source : ISAAA (International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications)
http://www.isaaa.org/Resources/Publications/briefs/39/pptslides/Global-Status-Map-2008.pdf

 

 

Dernière mise à jour le 22 janvier 2010