PLANTATION ET CULTURE

En pleine terre, dans notre région il faut attendre la mi-mai pour éviter les déconvenues liées au froid :
blocage de la végétation, voire gel des plants.

Planter
Comment bien réussir ses plantations

     

Choix des plants

  • Lorsque les pieds sont suffisamment développés, il est temps de les planter en terre.
  • Les plants doivent être trapus et bien enracinés. Il ne faut pas les laisser attendre trop longtemps dans les godets, sinon ils épuisent le substrat et jaunissent.
plants de tomates
Pieds prêts à planter
dépoter le plant
Un plant bien enraciné

Préparation du terrain

 

  • Après avoir prévu le plan du potager des tomates, je trace les lignes : deux lignes espacées de 50 cm séparées des deux suivantes par un chemin de 70 cm.
  • Tous les 50 cm je creuse un trou à la bêche de 30cm de profondeur

laurent afchain
Plantation d' un pied de tomate

potager de pontchartrain
Placement des pieds selon le plan prévu !!l

     
plantation des tomates
Bien tasser la terre autour du plant

La plantation en pleine terre

  • Au fond du trou, je mets une poignée de feuilles d’orties hachées et deux poignées de terreau
  • Je dispose dans le trou le plan de tomate sorti de son godet, incliné pour l’enfoncer au maximum dans le sol. Il ne faut pas hésiter à enterrer le plan, même les feuilles inférieures. La reprise sera meilleure et le plan plus vigoureux car il fera plus de racines adventives.
  • Je tasse bien la terre autour du plan, en ménageant un creux pour conserver l’eau
  • Après avoir planté un rang, j’arrose copieusement les plants, sans mouiller le feuillage
plantation des tomates
Position du plant
   
arroser les tomates
Arroser copieusement

N'hésitez pas à visionner la vidéo !

Le tuteurage (classique et "exotique")

Après une dizaine de jours, il est temps de placer les tuteurs car les plants ont commencé à pousser et ils sont fragiles surtout par rapport au vent qui peut en cette saison briser les jeunes pieds. Donc il faut les attacher vite.

Nous utilisons des tiges de fer à béton de 8 mm coupées à une hauteur de 2 m

  • On les enfonce sur environ 30 cm, à 10 cm du pied de tomate, vers l’arrière.
  • On utilise du raphia pour attacher les plants. La première attache est assez lâche pour ne pas abîmer la jeune pousse.
  • Par la suite, pour bien faire, il faudrait attacher la tige tous les 25 cm, au fur et à mesure de la croissance. Quand les pieds ont plus d’un mètre de haut, je les attache une fois avec une ficelle plus solide que du raphia, car l’expérience montre que lorsque le pied est chargé de tomates, les attaches de raphia peuvent se rompre ! Ces attaches plus fortes doivent être renouvelées tous les 50cm.

 




Jeunes plants tuteurés
noire de crimée tuteurée
Attache en raphia


 
  • Pour certaines variétés de tomates cerise qui poussent de façon exubérante sur plusieurs tiges, nous adoptons des systèmes de tuteurs adaptés selon les cas : en tipi, en haie, etc.…
orange bourgoin
Tuteur en tipi
tuteurs sous serre

prune noire et orange bourgoin
tomates en tipi
Structure pour tomates cerise
Tuteurage en palissade
Tuteurage en tipi
 

Tomates cultivées sans tuteurage
     

On peut cultiver les tomates sans tuteurage.

  • On laisse la plante se développer selon son port naturel, c'est à dire en rampant.
  • Attention : le problème principal de ce mode de culture c'est le contact des feuilles et des fruits avec le sol. Cela augmente les risques de maladies et de pourriture.
  • Il faut donc accompagner cette technique d'un bon paillage.
tomates sans tuteur
Sans tuteurs ni taille en 2009
Nous avons essayé cette technique en utilisant des cagettes pour laisser courir les tiges en les surélevant. En 2009 la saison a été favorable à cette méthode, qui nous a donné de très bons résultats sans aucun traitement et très peu d'entretien...
 
Planter
Dernière mise à jour le 18 mars 2014